fbpx

Y’a des GIF qui se perdent…

(désolé pour ceux qui attendaient du croustillant pour le retour de ce blog, je commence par une news boulot…)

Lu sur Clubic : le format GIF de fichiers images n’est plus lié à un quelconque brevet !

C’est la fin (définitive ?) d’un long débat qui avait remué le petit monde d’Internet dès la fin des années 90 : le format GIF, un des plus utilisé pour stocker des images avec le JPEG (contrairement à ce dernier, GIF n’implique pas de détérioration de la qualité d’images), était devenu le mouton noir des sites Web, car protégé par un brevet qui laissait, potentiellement, la possibilité à ses propriétaires de réclamer une rémunération sur l’utilisation de ce format.

Long débat que celui des brevets, informatiques ou non : à breveter tout est n’importe quoi, on se retrouve avec des procès interminables sur l’utilisation du fil à couper le beurre…

Pour en revenir à cette histoire, les brevets ayant tous expirés et n’ayant pas été renouvellés, c’est donc la fin de cette longue histoire, qui laissera probablement sur la touche le format PNG, format en tout point similaire au GIF, mais libre, lui…

(la blague à Bruno : “moi j’ai longtemps cru que GIF ça voulait dire “Girl Image Format” !)

Ne donnez pas vos mots de passe

Dernier truc à la mode dans les outils “communautaires” du Web : lors d’une inscription, on vous demande votre adresse msn…..ainsi que le mot de passe !

Je dois rappeler la règle de base : ne JAMAIS donner son mot de passe, même si c’est un autre site web qui vous le demande ! Dans le cas de ces sites, l’objectif est simple : récupérer ainsi la liste de TOUS vos contacts, puis les archiver dans leur base de données pour pouvoir leur envoyer des mails par la suite. Le site AmiZ, censé vous permettre de connaître du monde, fonctionne ainsi.

Dernier truc du genre que j’ai pu recevoir (décidément, j’en reçois, des mails à la con….) : un pseudo test où l’on doit dessiner un cochon pour l’envoyer à ses amis.. Ca ne sert strictement à rien, vos cochons ne seront pas analysés par personne, en revanche, la liste de vos contacts sera bel et bien aspirée pour d’autres usages….

Nouvel agregateur RSS

J’utilisais depuis déjà quelques temps PulpFiction en tant qu’agrégateur RSS. Sa présentation “à la client mail” m’avait séduit, et je n’ai pas hésité à débourser quelques dollars pour acheter une licence.

Malheureusement, le produit ne semble plus vraiment évoluer, et quelques bugs de gestion des données m’agaçaient un peu. J’ai donc profité de la pause estivale pour migrer sur un autre outil, qui semble s’imposer dans le petit monde du Mac : Vienna.

Pour l’instant, ce programme se comporte à merveille : plus réactif que PulpFiction, une présentation des articles sympa. L’import de mes abonnements n’a posé aucun problème, grâce au format OPML qui permet de lister dans un fichier XML l’ensemble de ses abonnements. Je continue à tester ça, affaire à suivre…

Présidentielles et Logiciel Libres

J’ai été un peu méchant lors d’un précédent article sur Richard Stallman, puisqu’il a été reçu par Ségolène Royal, candidate non officielle du PS aux prochaines élections présidentielles.

Le communiqué de presse sur le site de Ségolène Royal

C’est à ma connaissance la première fois qu’un politique Français aborde de front ces questions là, et qui plus est d’une manière aussi précise. Intéressant… J’y reviendrais

PS : premier article écrit avec le Browser Flock, qui propose des fonctionnalités très intéressantes…Pour Mac, bien sûr, là où ça se passe 😉

Pourquoi Stallman n’est pas le bon représentant du libre

J’utilise souvent la “métaphore de la grenouille” : balancez une grenouille dans de l’eau bouillante, elle bondira hors de l’eau. Mettez une grenouille dans de l’eau froide, puis faites chauffer petit à petit, elle restera à se faire gentiment bouillir.

Une métaphore à la noix donc qui m’est venu à l’esprit quand j’ai vu les récentes photos de Richard Stallman et de l’APRIL contre les DRM : pour protester contre la récente légitimation des systèmes de verrouillage des données numériques (systèmes anti copies et autre – cliquez ici pour en savoir plus), Stallman est allé toquer à la porte de Matignon, une pétition de 165 000 personnes sous la main (quand même !), pour bien entendu se faire refouler. Ou, comment, en 5mn, gâcher une cause soutenue par plus de 150 000 personnes.

“bien entendu” ? Comment pourrait il en être autrement ? Dans cette république très institutionnalisée, comment trouver, du point de vue du gouverment, une légitimité à une bande de chevelus qui font le forcing pour tenter de barrer la route à quelque chose, qui, d’un point de vue du novice, va dans le bon sens (limiter les copies d’oeuvres d’artistes) ? Je suis d’assez près les actions de l’APRIL, et je les respecte profondément, d’autant plus que le président de cette association est une bonne connaissance à moi (Benoit Sibaud est un ancien de l’ISIMA, et de la même promotion que moi) ; mais je suis persuadé qu’ils font ici fausse route, à la jouer “actions commandos” et flashmobs. Ca ne sert même pas à attirer la presse, car Stallman n’est quasiment pas connu même de la presse spécialisée, hormis le petit univers dans lequel il navigue.

Richy vs CRS Cliquez ici pour d’autres photos

Qu’on ne s’y méprenne pas, je trouve a 100% que leur cause est juste : les DRM, sous couvert d’une protection propre, risquent d’être une vraie catastrophe pour la conservation des données à long terme et leur simple utilisation. Je prendrais pour exemple un disque de Radiohead que j’ai acheté récemment sur le net (je précise bien, acheté), et que je suis dans l’incapacité de lire, tout simplement parce que les fichiers sont protégés à un format que mon ordinateur ne sait pas lire. Je n’ai aucune autre possibilité que de mettre mon “disque” à la poubelle, ou de m’équiper pour plusieurs centaines d’euros avec un matériel permettant de lire les fichiers. Les papyrus égyptiens ont traversés les millénaires, et on ne sait même pas si une donnée acquise aujourd’hui sera lisible dans les années à venir.

Revenons en à nos moutons, ou plutôt nos grenouilles : je vais sans doute choquer un certain nombre, mais je ne trouve pas que mettre en avant des geeks, des barbus en toge et sandales de Jésus (je caricature à peine) pour défendre la cause du logiciel libre en général, et de lutter contre les DRM en particulier, soit une bonne chose. Richard Stallman est un personnage fabuleux et qui a donné sa vie avec honnêteté et passion pour défendre de justes causes, mais je suis aujourd’hui persuadé qu’on n’arrivera à rien dès lors qu’on arrivera à la tranche des décideurs, des grandes entreprises, et des gouvernements en particulier.

Je suis déjà allé à une conférence de Stallman : c’était un excellent souvenir, car le personnage est bon orateur, et sa passion transparait dans ses paroles (même si son discours s’avère sacrément répétitif, mais bon c’est un peu la stratégie voulue), mais qui avait il dans la salle ? Des convaincus, d’autres geeks ou nerds prêts à se prostrer et à faire bénir leur PC Windows-free (ce qui donne en prime au mouvement un air de secte, bonjour l’image…), et des curieux venus voir quasiment un “phénomène de foire”, voir de prêt à quoi ressemble un geek ultime, en attente des obligatoires piques contre Microsoft, et qui ne retireront jamais rien de la philosophie du libre, si ce n’est qu’ils pourront pomper leurs softs sans être emmerdés.

Stallman en tenue de scène, avec son disque dur 20 pouces sur la tête

Bah oui, c’est triste à dire, mais la société d’aujourd’hui à besoin de gens “propres sur eux”, qui ne dérangeront pas trop au premier abord, qui se feront accepter dans les réunions, les colloques, les “états généraux” des gouvernements, et qui, par leur volonté, leur passion à eux aussi, leurs convictions, parviendront – peut-être – à changer les choses. L’eau froide pour la grenouille, qu’on fera chauffer ensuite.

J’ai souvent remarqué que j’étais bien souvent mieux écouté, compris, et respecté, lorsque je venais a des réunions de travail en étant fringué “conforme” aux standards plutôt qu’en geek que je continue à être un peu, enfin, j’espère 😉

Simulation faite par ordinateur du visage de Richard Stallman sans barbe et après s’être coupé les cheveux

Bah oui, on parle de la cause des logiciels libres, et je vous parle fringues. Superficiel ? Sans doute. Hors propos ? Peut-être. Mais le monde du libre a vraiment besoin d’une vraie reconnaissance auprès des autorités. (à suivre…).

Déception

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2007 se dérouleront à Amiens. Dommage pour Clermont qui avait posé candidature avec un dossier qui tenait vraiment la route (et dans lequel je n’ai absolument pas trouvé le temps de m’investir, à mon grand regret).

J’espère que les esprits se remotiveront pour un beau dossier en 2008, car ce type d’événement serait vraiment bien pour Clermont, en Auvergne l’esprit “logiciel libre” a bien besoin de ça pour se développer 🙂

Bougnat Sans Fil

Une excellente initiative de la part d’une jeune association clermontoise (apparemment des étudiants, je ne les connais pas…encore 😉 ) : la mise en place de points d’accès WiFi gratuits dans la région !

Premier HotSpot dans un lieu stratégique s’il en est : le bar du Jardin Lecoq, le parc du centre de Clermont ! Je n’ai pas encore testé, j’espère que la portée de l’antenne est suffisante pour pouvoir se balader un peu dans le parc..

Il faut au préalable ouvrir un compte sur leur site. Je ne sais pas comment le service est financé, je vais tenter d’en savoir un peu plus…

Logiciel Libre à Clermont Fd

Un petit billet rapide en forme de pub-copinage pour compenser bien maigrement le fait que je n’ai absolument plus le temps de m’occuper de promouvoir certains trucs qui tiennent à coeur comme je le voudrais (halala, si on pouvait se cloner…) : l’association Linux Arverne est en train de boucler un dossier de candidature pour monter les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Clermont Ferrand, l’an prochain

J’aurai voulu bosser sur le dossier comme il se doit, mais pfff… les nuits sont déjà bien trop courtes !

L’article sur linuxfr