fbpx

Reconnaissance vocale

En cette période de Téléthon (j’y reviendrais si j’ai le temps…), j’ai pu voir cette démo de Windows Vista sur ses capacités de reconnaissance vocale.

Vista Reconnaissance Vocale en Français
Vista Reconnaissance Vocale en Français

Je dois dire que c’est la première fois que je vois un tel système autant intégré, et surtout fonctionnant parfaitement en Français. De vraies perspectives intéressantes pour les personnes handicapées.

Formation CSS

Je ne crois pas vous en avoir parlé, j’ai suivi il y a quelques semaines une formation sur XHTML/CSS sur Paris, animée par Laurent Denis de la société Temesis.

Ca faisait super longtemps que je n’avais pas suivi de formation, moi qui en donne toutes les semaines ! J’appréhendais un peu, mais c’était super agréable car le formation était très intéressant, peut être pas le meilleur pédagogue du monde, mais un vrai “hacker” avec qui il était passionnant de discuter et de recueillir des informations.

Je vous parle de tout ça maintenant car je viens d’apprendre qu’une nouvelle session de cette formation était organisée les 25 et 26 janvier 2007 prochain, toujours sur Paris. Si le sujet vous intéresse, surtout n’hésitez pas !

Réédition

Je ne crois pas en avoir parlé : mon dernier ouvrage chez MicroApp a été réédité sous un nouveau format, poche.

Quelques (petites) nouveautés pour ce livre constitué de fiches astuces, disponible à un prix compétitif, et surtout destiné à une distribution dans des grandes surfaces, etc…

Ca fait quelques temps que je n’ai pas vraiment réécrit pour être publié. J’ai pourtant une idée en tête, assez radicalement différente de ce que j’ai fait jusqu’ici (mais je ne vais pas me mettre à écrire du roman d’amour 😉 ). J’en parlerai un peu plus tard.

Du spam sur msn !

Ca devait arriver, j’ai reçu ce soir mon premier spam sur mon compte msn !

Je ne parle pas des spams mails, non non, mais d’un message sur mon messenger, issu d’un de mes contacts, comme s’il était en train de me parler ! C’était une pub pour un site (je vais pas aller jusqu’à leur faire de la pub en pointant directement chez eux, mais c’est badoo.com), avec mon contact qui me “disait” : “tiens voilà un site super sympa, viens t’inscrire, etc…”

Comment ont ils procédé :

  1. lorsqu’on s’inscrit sur ce site, la procédure vous demande, mine de rien, de donner votre adresse msn ET votre mot de passe
  2. le serveur va ensuite se connecter à votre place sur votre propre compte msn, pour tout simplement…récupérer la liste de vos contacts !
    Jusqu’ici, c’est une arnaque, mais une arnaque déjà connue, je vous en avais parlé sur un précédent billet. C’est déjà très limite limite, vu que le site va aspirer vos contacts sans aucune autorisation de votre part… mais le meilleur, enfin le pire, est a venir :
  3. le serveur va ensuite périodiquement se connecter au réseau MSN Messenger à votre place, ira même jusqu’à vous déconnecter vous même si vous étiez déjà en ligne !!! et va envoyer consciencieusement ses messages de pubs à tous vos contacts connectés à ce moment là.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve cette méthode proprement ahurissante !

Je l’ai déjà dit, je le répète : ne donnez JAMAIS votre mot de passe messenger, même si c’est pour s’inscrire à un site apparemment sérieux !

MàJ : Badoo semble vraiment faire très fort et/ou m’en vouloir, car j’ai reçu en début d’après midi un mail de ce site me disant que j’avais deux messages en attente…

Bien sûr, je ne connais pas ces deux personnes…..et je n’ai même pas de compte Badoo ouvert ! D’ailleurs, si je clique sur “lire les messages”, je tombe sur un mini-formulaire d’inscription…. Sans commentaires…

Tribute to René

Je me souviens… de René Cougnenc, sans doute le premier “grand” linuxien français. René était à l’origine le sysop (eh non, on parlait pas de Webmaster 😉 ) de Renux, BBS Français consacré à Linux, dès 1992/93. C’est entre autre grâce à lui que j’ai, parmi bien d’autres, découvert Linux ; René oeuvrait beaucoup en effet pour la promotion de ce système naissant, en particulier en traduisant la documentation technique disponible à l’époque. Et je ne compte pas les heures que j’ai pu passer devant un vieux terminal texte a tenter de configurer mes premiers Linux, aidé en celà par les traductions de l’ami René.

Pour une fois, Wikipédia est peu bavard sur la sa biographie (oui Anthere, je sais, je n’ai plus qu’a m’y coller moi même 😉 ), mais aussi parce que René, outre ses travaux de traduction, c’était surtout une présence et un grand animateur au quotidien des newsgroups consacré à Linux. Les souvenirs commencent à se faire lointain, mais les archives sont là pour nous ramener a cette glorieuse époque des pionniers.

A l’époque, Linux, c’était des distributions sur disquettes… Puis sur CD, grâce à Infomagic…

René s’est suicidé un jour de juillet 1996. Ca a été un grand choc pour tout le monde, et aussi, indirectement, pour moi, la prise de conscience qu’une véritable “communauté” était en train de se soudre autour de ces bouts de tuyauterie réseau… Bien avant le Web 2.0, sans chichi et avec une technique très rudimentaire… Merci encore pour tout René, où que tu sois !

Basculer de l’autre côté de la force

Réunion importante au boulot cet après midi, sur le thème “open source ou pas” ?

Que je vous explique le contexte : une des activités principales de notre entreprise a été jusqu’ici de vendre une application qui a été développée par Yoan, mon collègue et associé. Ce mode de commercialisation nous a convenu pendant les quelques mois de lancement : cela a permis de compléter la période de R&D initiale par des améliorations faites “au fil de l’eau”, au fur et à mesure des besoins du client. Nous (enfin, surtout Yo…) sommes ainsi parvenu à un produit vraiment satisfaisant, construit vraiment selon les vrais besoins du client, et qui a été “validé” à plusieurs reprises lorsqu’on nous l’avons inclus dans les devis.

Et donc, au bout d’un peu plus d’un an de travail sur ce qui est devenu un produit, pour en faire un produit vendable et qui se vend relativement bien…. Nous décidons de le rendre public, et donc à priori…gratuit ! Coup de folie ? Excès d’alcool fort ? Je vais tenter, sur quelques articles, de détailler ce qui a pu amener a cette prise de décision….

1) Les limites de la commercialisation

Ca fait un bout de temps que nous discutons des possibilités de commercialiser notre logiciel de manière “externalisée”, c’est à dire en le faisant vendre et intégrer par d’autres personnes, des commerciaux indépendants, des agences web… Mais un problème s’est rapidement posé : comment contrôler la diffusion, sachant que de toute manière le langage utilisé (PHP) fait que tout le code source est forcément diffusé avec l’appli.

L’autre limite est liée à la compréhension par le client final de la notion de “licence”; lorsqu’il va voir une agence web pour réaliser un site, il en attend une notion de service, et pas de produit. cette notion de produit est également difficile à percevoir car il n’ y a pas d’éléments “physiques” : pas de CD, pas d’emballage, pas de procédure d’installation.

Enfin, l’aspect communication et “buzz” n’était pas a sous évaluer : un produit vendu commercialement, même très performant et innovant, n’est pas facile à faire connaître lorsqu’on fait face a des concurrents

  • soit qui ne proposent “que” du service (sites sur mesures, etc…), ce que nous ne faisions pas
  • soit qui proposent un service clé en main (site hébergé et géré entièrement à distance), une sorte de mode “application ASP”, ce que nous ne faisions pas non plus
  • soit qui reposent sur un “produit”, certes, mais déjà en OpenSource, comme il en existe déjà

Bref, de quoi méditer… (à suivre)

turbo.exe

Est ce que quelqu’un comprend la politique commerciale de la société Borland ?

Fondée par un Français au début des années 80, cette société avait fait sa réputation sur Turbo Pascal, un des premiers véritables environnements de développement sur PC.

Depuis, la société avait pas mal vacillée, partant dans le développement à tout va d’outils pour des langages avec plus ou moins de succès, puis de rachats en rachats, elle déclinait peu à peu, écrasée par le projet eclipse sur le marché du développement. Borland avait même changé de nom, s’appelant un temps “Inprise”, pour ensuite se rendre compte qu’il était complètement idiot d’abandonner un nom connu de tous.

Mais Borland avait surpris tout le monde l’année dernière en annonçant l’abandon progressif de leurs outils de développement (JBuilder, Delphi…) au profit d’une nouvelle politique visant à commercialiser uniquement des outils décisionnels et analytique.

Et, nouvelle surprise…

Capitalisant sur les (très vieux) souvenirs des informaticiens, Borland recarosse sa gamme d’outils de développement, en les renommant “Turbo” : Turbo Delphi, Turbo C#… Je testerai ça un jour, mais honnêtement, quel intéret ?? Et surtout, quel exemple de retournements a triples saltos arrière de la part de leur direction marketing !

PS : Ca me rappelle quand même le bon vieux temps où la seule instruction MS-Dos connue par les étudiants était… “turbo” 😉