Vous ne ferez jamais une grande carrière

Dans ce talk un peu provocateur, mais qui touche au coeur, Larry Smith, un économiste canadien, nous remue au plus profond de nous même pour se poser une question d’importance : pourquoi ne ferons-nous pas une grande carrière ? Quels sont les freins, les excuses, les prétextes qui font que nous allons abandonner, ne pas explorer les pistes lancées par nos passions, nos envies.

Le positionnement de ce monsieur n’est pas très “politiquement correct”. Il nous explique, entre autre :

  • que l’on prend souvent comme prétexte d’être “normal”, “gentil” pour ne pas faire les choses. “Je ne peux pas être Steve Jobs, je ne suis pas un enfoiré !”.
  • que la famille est trop souvent un prétexte. “ok, je n’ai pas fait une grande carrière, je n’ai pas accompli mes rêves, mais je suis un bon père, un bon époux”. Ce à quoi Larry Smith répond : “quand allez vous cesser de prendre votre entourage comme geôliers de votre propre cage ? Que pensera votre enfant lorsque vous lui expliquerez que vous n’avez pas accompli vos rêves parce qu’il est arrivé ?”
  • réfléchir de manière trop rationnelle peut parfois mener à rien, et il faut dissocier passion de centres d’intérêts. Dit-on à une femme : “épouse moi, tu es intéressante” ?

Vous ne serez peut être pas d’accord avec tout ce qui se dit dans ce TEDTalk, mais c’est sans doute un coup de pied aux fesses qui n’est pas inutile en cette fin d’année.

JD&Co..ntact
Inscrivez vous pour recevoir toutes les dernières nouvelles de JD&Co !
Pas de spam, ni d'email revendu à d'autres !

Une pensée sur “Vous ne ferez jamais une grande carrière”

  1. Salut Jean David, tout d’abord par amitié et usage : Bonne Année 2017. Comme si le mot provocation n’était que négatif… pensées et réflexions ne sont pas associés à provocation … mais provoquer une discussion, une réflexion, des échanges d’idées c’est déjà participer et de là, éviter le verbe essayer et user ( abuser même ) de celui de faire, faire et défaire, refaire …. et les perspectives changent et évoluent. Prétextes, excuses, refus même, sauf si raison valable, ne sont que les outils de personnes ayant perdu, pas vu ou retenu que déjà marcher c’est se mettre en déséquilibre pour avancer. Mais voilà, faute à qui, faute a nous de se dire que je ne suis pas au niveau, la routine me convient, je ne peux prendre le risque de… alors oui les regrets, les remords, ne peuvent pas toujours rimer avec pas de chance … mais l’avons nous seulement et une seule fois pris le temps de prendre le temps de faire, de se faire, de refaire … le petit truc qui peut nous donner une carrière, une vie, des expzriences, des acquis qui permettent de faire et refaire encore … et en tout cas, merci de cette perle. LP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *