Ces petits riens

En écho à l’excellent essai des nouveaux MacBook Pro de Numerama (et aussi plus modestement à mon article), j’ai réalisé que ce qui manque aujourd’hui le plus aux nouveaux MacBook, ce sont toute une série de petits détails, souvent presque insignifiants, qui faisaient que l’expérience d’utilisation du Mac était unique. En vrac :

  • Le carton “Designed by Apple in California” qu’il fallait soulever avant de découvrir son nouveau joujou en ouvrant l’emballage de mon premier Powerbook
  • La petite lumière qui pulsait en suivant les rythmes cardiaques sur le rebord lorsque mon Mac était en mode sommeil
  • L’enrouleur autour du bloc d’alimentation
  • L’aimant qui simplifiait le branchement de son MacBook
  • Le même aimant qui a sauvé la vie de tant de maladroits
  • Le “dong” qui personnalisait tant le Mac au démarrage
  • La pomme illuminée à l’arrière de l’écran qui rendait un Mac visible à l’autre bout d’une boite de nuit lorsqu’un DJ mixait
  • La petite vidéo de bienvenue à l’installation d’OSX
  • La Pomme sur le clavier
  • On n’avait pas de Wi-Fi pourri puisqu’on avait un AirPort super performant
  • L’idée que l’objet était passé mille fois entre les mains d’un Steve Jobs exigeant

Tous ces petits détails ont disparu un à un… et font qu’aujourd’hui les Mac sont des machines magnifiques techniquement, mais d’une froideur qui fait peur. Dommage.

JD&Co..ntact
Inscrivez vous pour recevoir toutes les dernières nouvelles de JD&Co !
Pas de spam, ni d'email revendu à d'autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *