fbpx

Notes en vrac après la keynote Apple de septembre 2015

Comme d’hab, quelques notes en vrac suite à la riche présentation d’Apple de ce soir :

  • RAS du côté de l’iPhone 6S, mais on s’y attendait un peu : ça fait déjà longtemps que l’iPhone ne fait qu’évoluer de manière incrémentale. Il faudra tout de même étudier dans le détail l’usage du Force Touch (pardon, du 3D Touch), qui peut changer la façon d’utiliser un portable. Marrant de voir comment Apple s’est réapproprié le bon vieux “menu contextuel” qu’on obtenait avec un clic droit de souris !
  • Et puis tout de même : une caméra 4K dans sa poche, c’est quand même impressionnant !
  • La fonction “Live Photos” est quand même un peu WTF. Mais c’est tellement idiot que ça peut marcher ! Par contre ça va prendre une place dingue en mémoire ça… Heureusement que l’iPhone a plein de mémoire à disposition… ou pas.
  • Seulement 16Go, c’est vraiment n’importe quoi en 2015… Dommage, ça aurait pu être un bon facteur différenciant iPhone6/6S
  • Je pensais, après avoir vu le nouveau Macbook, qu’Apple allait doucement glisser vers l’USB-c, et abandonner son port Lightning propriétaire. Mais là, il y a du Lightning partout : sur l’iPad Pro bien sûr, mais aussi pour recharger le stylet, ou la télécommande de la nouvelle AppleTV. Du coup, je pense que l’USB-c va, étonnamment, resté cantonné à la gamme Mac. Sauf à voir apparaitre sous peu un nième adaptateur…
  • Il est clair que l’iPad Pro est aligné sur la Microsoft Surface Pro. Quelle ironie de voir Microsoft sur scène pour vanter les bénéfices du software fonctionnant sur iPad ! Maintenant il faut voir à l’usage si stylet et clavier sont suffisamment aboutis pour devenir des outils de saisie au quotidien
  • Etonnant de voir qu’Apple est resté en retrait sur la partie software, allant jusqu’à mettre en avant Microsoft Office au détriment de Pages et Numbers.
  • L’apparition d’un stylet, s’il a fait rire les cyniques qui ont bien sûr ressorti les interventions de Steve Jobs contre cette idée, n’est rien d’autre qu’une avancée pragmatique : ça fait longtemps que ceux qui veulent dessiner ou prendre des notes sous forme de schémas sont frustrés par leur iPad. L’essentiel est dans le positionnement d’iOS, inchangé : contrairement à une Microsoft Surface, on reste sur un OS 100% conçu pour un usage tactile. Et c’est le plus important.
  • L’Apple Watch évolue lentement, et le deal avec Hermès est astucieux et montre la voie : c’est un accessoire de mode autant qu’un gadget de geek. Mais je me demande comment tout cela va évoluer. Si l’Apple Watch 2 (qui sortira en 2016 ?) évolue beaucoup, elle laissera un goût amer aux premiers acheteurs. J’imaginerais plus une évolution modeste, mais avec un bracelet plus actif, pourquoi pas avec des capteurs supplémentaires.
  • Le secteur de la santé semble vraiment au coeur des préoccupations, même si les looks bedonnant des VP Apple ne montrait pas vraiment l’exemple !
  • Enfin, pour moi, la vraie énorme nouvelle est l’Apple TV : tout ce qui était présenté était extrêmement pertinent, et impressionnant. N’y voir qu’une sorte de Wii pour bobos avec des jeux casual est une grave erreur ; l’AppStore risque d’amener de très grosses surprises. Bien sûr qu’il est déjà possible de publier des apps pour TV avec AndroidTV, mais Apple a un pouvoir marketing suffisant pour imposer une plateforme et conquérir des parts de marché suffisantes pour entrainer les plus grands.
  • En particulier, la démo, passée presque inaperçue, des scores de baseball en synchronisation avec un match broadcasté était très impressionnant. Pour la première fois, on voit une application grand public conciliant la “télé” comme on l’entend, et l’interactivité que permet une app. Avec la capacité de négociation d’Apple avec les grands groupes de TV, on risque d’avoir de grosses surprises dans les mois à venir.

Par contre, l’annonce sous forme de clin d’oeil de la sortie d’OSX El Capitan le 30 septembre laisse à penser qu’il n’y aura pas, comme on a l’habitude de les voir, de Keynote en octobre : sans lancement d’OS, sans iPad, une deuxième présentation perd de sa substance. On peut imaginer qu’Apple cherche à rééquilibrer ses lancements, avec des lancements “iOS” à l’automne, et des lancements “Mac” en début d’année ou au printemps. L’avenir nous le dira !