fbpx

Notes en vrac autour de l’Apple Watch

(sans me vanter, car je n’avais pas pris énormément de risques non plus, mais les quelques déductions de mon dernier article sur le sujet se sont avérées assez vraies).

La keynote de cette semaine n’a pas été très surprenante au sens où le menu était déjà dévoilé à l’avance. Je ne m’attarderai pas sur la forme (d’autres l’ont fait bien mieux que moi), mais l’arrivée de l’Apple Watch m’amène quelques remarques et réflexions…

  • fidèle à sa tradition, Apple propose une « v1 » de son produit qui semble assez incomplète et faite de compromis techniques : la montre est (à mon goût) un peu trop épaisse, et il manque pas mal de capteurs pour qu’elle devienne le compagnon idéal du sportif. Je pense en particulier à un GPS : tracer un parcours est aujourd’hui un classique, et quel intérêt d’aller courir avec sa montre s’il faut en plus se trimbaler son téléphone ? (surtout si c’est un iPhone 6 Plus pas mal encombrant…)
  • même s’il était difficile de satisfaire tout le monde avec un seul produit, la démarche d’avoir un grand nombre de déclinaisons possibles de la montre est une proposition assez étonnante de la part d’Apple. Le premier iPhone faisait fantasmer car il était unique, l’objet était instantanément l’objet d’un culte. Cette montre sera t’elle aussi valorisante pour son propriétaire si elle existe avec autant de déclinaisons ? « Ohhh une Apple Watch… haa, ce n’est ‘que’ la version en acier ».
  • l’interface utilisateur ne déçoit pas, avec une innovation décalée comme Apple sait les faire. La « Digital Crown » est une réutilisation élégante des molettes présentes sur les montres classiques ; son utilisation en remplacement d’une bonne partie des interactions tactiles habituelle semble réellement pertinente. 
  • l’autonomie reste un mystère complet. On peut supposer que si l’autonomie des versions de pré-prod était surprenante dans le bon sens, Apple n’aurait pas manqué de communiquer dès cette première présentation à ce sujet. L’absence de fonctions de type « analyse du sommeil » laisse à penser que la montre devra être chargée chaque nuit. La prise du chargeur, inspirée du modèle des MagSafe des Macs semble pratique, mais recharger une montre tous les soirs va rester une contrainte forte. Je dois déjà recharger mon téléphone, ma tablette, mon ordinateur, rajouter un autre périphérique va être lourd pour beaucoup.
  • Annoncer un produit longtemps à l’avance a permis à Apple d’éviter des fuites et autres leaks : personne n’avait la moindre information sur le look de la montre, hormis le fait qu’elle existerait en deux tailles. Mais annoncer un produit autant en avance est aussi laisser la possibilité à la concurrence de s’aligner sur d’éventuelles innovations, en particulier concernant l’interface utilisateur.
  • Enfin, sans chercher à tout comparer à l’ère Steve Jobs, on ne peut que constater que la période du « less is more » issue du zen bouddhiste (que pratiquait Jobs) est bien loin : Tim Cook semblait très fier d’annoncer « des centaines de fonctionnalités ». A-t-on dans cette liste sans fin la « killer feature » qui sera emblématique de la montre lors de sa sortie ? Rien n’est moins sûr.
  • Excellente nouvelle en revanche que la disponibilité d’un SDK dans les prochaines semaines. Il va falloir rivaliser de créativité pour trouver l’application de demain, à la fois en terme de fonctionnalités qu’en exploitation de ce nouveau type d’interface utilisateur.

Reste la question de fond : comment un tel objet peut s’intégrer à une vie au quotidien ? Le smartphone a su trouver une place évidente, voire trop envahissante. La tablette est en train petit à petit de remplacer le PC familial. Quel usage faire d’une montre ? Dans quels domaines pourra t’elle être le device le plus pertinent ? S’approprier pleinement un objet technique implique aussi qu’il sache prendre naturellement sa place dans une vie au quotidien. Pour l’instant, on imagine difficilement passer plus de quelques secondes par jour à consulter sa montre. Pour qu’elle devienne aussi indispensable qu’un smartphone, qui est utilisé par beaucoup plusieurs heures dans la journée, il va falloir être inventif !