Lima : la solution pour un cloud privé ? - JD and Co

Lima : la solution pour un cloud privé ?

J’ai mis du temps à comprendre comment fonctionnait Lima, un petit boitier qui fait le buzz en ce moment, suite à un lancement Kickstarter très réussi.

Il s’agit d’un petit boitier qui se connecte à un disque dur externe d’une part (avec une simple liaison USB), et à sa box Internet d’autre part (avec un câble Ethernet). Tout se passe ensuite avec des agents ou applications à installer sur son PC, Mac, smartphone… Le but étant d’avoir ses données dupliquées automatiquement d’un device à l’autre.

Tout se fonde autour d’une synchronisation bidirectionnelle entre le disque dur externe et le device, le tout passant par le petit boitier magique, qui embarque en fait un Linux chargé du cryptage des données et de leur transfert.

En démo, c’est bluffant, en particulier pour une raison : contrairement à une Dropbox, il ne s’agit pas de synchroniser un répertoire, mais des fichiers n’importe où sur son disque dur.

Le concept est suffisamment “pur” et décalé par rapport aux autres offres cloud pour retenir l’intérêt :

  • On garde la maitrise des données, puisque tout est stocké sur le disque externe local (et au passage, on se dispense de toute location d’espace disque sur un service externe)
  • C’est à priori bien plus simple à installer qu’un NAS, même si fondamentalement ça en reprend le mécanisme
  • La synchronisation, sur la démo, semble beaucoup plus intuitive que sur un répertoire partagé.

L’offre est donc intéressante, même si pas mal de questions subsistent :

  • Comment les devices client vont ils être reliés ? On peut se poser la question en particulier lorsqu’ils ne seront plus connectés “à domicile”. Pour éviter une configuration de routeur trop complexe, on peut parier que c’est le boitier Lima qui se chargera de la connexion, depuis le réseau local vers le device connecté sur le WAN. Mais dans ce cas, je ne vois pas trop comment on pourra se passer d’un serveur recensant l’emplacement de tous les périphériques connectés. Ca rappelle l’architecture de services en P2P, avec des serveurs jouant le rôle de médiateur et de localisateur entre clients à connecter entre eux. Mais c’est de la pure supposition de ma part, je peux me tromper.
  • Comment rester suffisamment fluide en terme de synchronisation en ayant à priori tout le disque à synchroniser ? La question risque de se poser tout particulièrement avec le faible upload de la plupart des connexions domestiques actuelles
  • La sécurité devra être plus que blindée, car, tel qu’on devine l’architecture de Lima, il peut s’agir d’un magnifique cheval de Troie installé à son domicile, si une faille est découverte
  • Les données, pour être suffisamment sécurisées, ne peuvent se reposer sur un seul disque. Lima semble proposer un mécanisme basé sur deux boitiers connectés simultanément sur son LAN pour qu’une duplication disque-à-disque s’opère.

Sur le papier, l’idée d’un cloud privé accessible à tous est plus que séduisante, et les concepteurs du produit semble avoir réponse à tout. Le concept est bon, et le challenge technique est important pour parvenir à tenir la promesse d’un produit extrêmement facile à installer. Affaire à suivre avec grand intérêt !

2 réflexions au sujet de “Lima : la solution pour un cloud privé ?”

  1. Sans compter le problème du débit. Ce genre de synchronisation à domicile, c’est bien sur le papier mais ça devient compliqué s’il y a un gros volume et une connexion assez faible (surtout niveau upload).

  2. Sauf que ça ne fonctionne pas. Lorsque vous souhaitez écouter vos ziks en streaming, même avec Lima installé sur la fibre, et une bonne connexion lorsque vous vous retrouvez ailleurs que chez vous, ça rame. Des problèmes de fichiers qui ne synchronisent pas. Sans compter que Lima écrit d’abord provisoirement sir votre disque système, avant d’écrire sur le disque destination; Exemple: vous souhaitez “installer” votre clé usb 64 gigas de zik sur Lima, il faudra penser à vérifier qu’il reste bien au moins 65 gigas d’espace libre sur votre ssd système.
    Des fonctions, comme la gestion de deux disques, ou deux clés usb via u hub…promises et toujours non fonctionnelles trois ans après la promesse.
    Je pense que ce fut une bonne affaire LIMA, pour les créateurs du projet, qui s’ils donnent l’impression de travailler à résoudre les nombreux, nombreux problèmes, sont soit des nullos, soit des gros malins la main sur le tiroir caisse.
    Vous trouverez étrangement énormément de ces petits blogs de consommateurs lambda qui se prennent pour de grands journalistes d’investigation, vous vanter le petit boitier Lima. On se demande pourquoi? Certainement que la plupart des gens sont capables de tout pour un cadeau d’une valeur annoncée de 99 euros…
    Franchement, et je m’adresse à tous ceux qui cherchent un cloud personnel, mon avis est que les gars de chez Lima sont des petits malins surfant sur la vague du “Pfiouuu, la CIA et la NSA surveillent ma musique et les photos du petits derniers!!!”, mais pour avoir le boitier depuis de nombreux mois ( c’est même mon second, puisque l’équipe a fini par me dire que mon boitier avait un problème harware et me l’ont changé, pour un autre…avec exactement les mêmes problèmes…software)!
    Passez votre chemin, vous êtes prévenus. Ou alors tentez votre chance en donnant la leur à une jeune équipe startupérisée-cocoricocoonée par des pseudos experts en nouvelles technologies…

Laisser un commentaire