Auto-cirage de pompes

Dans l’article “mort aux disquettes“, paru sur ce blog en 2009, j’écrivais :

A mon sens, le top du top serait qu’un OS intègre une API proposant une réelle alternative aux filesystems classiques, pour qu’un développeur puisse proposer une fonction de sauvegarde complètement dématérialisée, et incrémentale.

Dans sa nouvelle version d’OS X, Lion, Apple propose deux fonctions :

  • AutoSave : “Maintenant votre Mac enregistrera automatiquement tout ce que vous faites et vous n’aurez donc plus à vous en soucier.”
  • Versions : “Versions est une nouvelle fonctionnalité qui retrace l’historique de vos documents en prenant des instantanés et en les affichant aux côtés des dernières versions, dans une chronologie facile à parcourir.”

Bon, OK, ce n’était pas forcément très difficile à imaginer, mais ça fait toujours plaisir 😉

Ma sélection d’applications iPad

J’ai mis le temps (plus d’un an !) mais je me suis finalement équipé du “futur du PC”, une tablette ! Pour ne pas donner dans l’originalité, j’en suis resté à l’ultra-leader de ce marché naissant, l’iPad, dans sa version 2 la plus modeste (16Go WiFi).

J’ai profité d’un WE de 3 jours pour laisser volontairement mon Mac de côté dans son sac, et de n’utiliser que la tablette, afin de pouvoir au maximum me mettre en situation : puis je remplacer mon ordinateur par une tablette pour un usage relativement intensif ?

A ma grande surprise, la réponse est un “oui” quasi total, tant qu’on n’est pas bien sûr dans un cadre professionnel.

Premier constat, même si techniquement l’iPad n’est rien qu’un gros iPhone (ou plutôt un gros iPod Touch, dans mon cas), l’usage en est très différent. La taille de l’écran permet la mise en place d’applications qui dépassent complètement leur côté “mobile” pour proposer un service tout à fait correct, voire, dans certains cas, avec une expérience bien meilleure que sur un PC. Il aura fallu une année pour que des applications exploitant le potentiel d’une interface tactile, mais l’on trouve aujourd’hui des outils réellement bluffants. Et, au delà des polémiques Apple/Android/les autres, il faut bien se rendre à l’évidence : après quelques jours passés une tablette dans les mains, revenir à son ordinateur, même le plus moderne, s’apparente à revenir à utiliser un vieux machin qui apparait d’un coup bien démodé…

Pour rentrer dans le détail, voici ma première sélection d’applications incontournables pour iPad. Je mettrais cet article à jour au fur et à mesure de mes découvertes. De votre côté, n’hésitez pas à m’en conseiller d’autres dans les commentaires !

Lecture de flux RSS : FlipBoard

J’étais parti pour utiliser un lecteur RSS, du type NetNewsWire (comme sur mon Mac) ou Reeder, mais FlipBoard s’est rapidement imposé comme amenant une expérience utilisateur exceptionnelle pour consulter mes flux RSS : en les présentant sous un format “magazine”, avec des pages qui se tournent, FlipBoard est vraiment une bonne illustration de ce qu’on peut trouver sur une tablette et pas ailleurs.

Lecture de livres : iBooks et Kindle

Je m’étais redécouvert un vrai goût à la lecture en utilisant les lecteurs sur mon iPhone, il était donc logique que je reprenne cette habitude sur l’iPad.

Difficile de départager l’appli d’Apple et celle d’Amazon, qui ont une philosophie de fonctionnement assez différente :

  • iBooks intègre son propre “store”, qui permet d’acheter ses livres directement depuis l’appli
  • le système Kindle consiste à utiliser le site web “classique” d’Amazon, puis à synchroniser ses achats avec son terminal

Là où les choses se gâtent, c’est sur la disponibilité de livres en Français : l’iBooks Store Français est peu doté, mais Amazon ne propose carrément aucun livre en Français !

Petite déception : le “form factor” de l’iPad n’est pas idéal pour un livre. Autant mon iPhone était trop petit, autant l’iPad… est un peu grand ! (oui je sais, jamais content…). Du coup, au final, je me demande si le format idéal (en dehors des eBooks habituels, mais qui ne répondent pas à ma contrainte de lecture nocturne…) ne serait pas un téléphone à écran géant 4 pouces et en haute résolution, comme on en trouve sous Android.

Magazines : Relay

Le gros truc que j’attendais de mon iPad, c’était de pouvoir consulter la presse, dont je suis gros consommateur. Je savais que la situation n’était pas encore très mature, mais l’appli Relay semble pour l’instant répondre à mes besoins :

  • Un modèle économique qui me va (10 euros pour 10 magazines par mois)
  • Un choix correct de magazines

Bon, une fois ceci dit, l’appli n’est pas top du tout, elle est peu pratique, pas très stable et plutôt lente. De plus, les magazines ne sont pas d’une qualité irréprochable (ils scannent probablement les pages depuis un tirage papier), j’ai été par exemple très déçu des photos du “Géo” qu’ils proposaient. Mais il faut avoir conscience que les choses vont encore être instables pendant un moment…jusqu’à l’arrivée de l’appli officielle d’Apple dédiée à cette tâche ? (j’ai également testé l’appli “LeKiosque”, sans avoir été emballé par l’interface 3D).

A voir aussi : les diverses applis des groupes de presse. J’ai pour l’instant testé l’appli Libé, plutôt bien foutue, et surtout..surtout… l’exceptionnel Wired : une vraie démarche en profondeur, où le magazine est entièrement revu et construit autour d’une publication numérique. Un vrai bonheur.

Musique : Spotify… pour iPhone

Je me suis abonné récemment à Spotify, entre autre pour pouvoir utiliser leur appli sur mon iPhone. Logiquement, j’ai donc installé l’appli sur iPad… mais qui fonctionne avec un écran à la taille d’un iPhone. Pas de version “HD” donc ! même si ce n’est pas indispensable avec de la musique, cela aurait été apprécié… (d’autant plus que j’ai investi dans un socle iPad me permettant de l’utiliser avec mon ampli dans mon salon..).

L’appli “iPod” livrée avec l’iPad fonctionne, elle, en plein écran (encore heureux !), mais elle reste très rudimentaire pour l’instant (en attendant une version entièrement revue avec iOS5…).

En vrac

  • Pour Facebook… j’utilise tout simplement Safari, l’appli officielle n’étant pas adaptée à l’iPad, et n’ayant pas trouvé d’appli réellement satisfaisante en substitution. Mais cela marche plutôt pas mal en mode web !
  • L’appli Twitter officielle, en revanche, est superbe et très bien faite
  • IM+ remplit bien son rôle de messagerie instantanée, hormis le système de notification d’iOS, vraiment trop envahissant (là aussi, vivement iOS 5! )
  • DropBox prend une toute autre perspective avec l’iPad. Autant je n’ai jamais trop accroché au principe lorsqu’on utilise l’appli uniquement depuis son ordinateur, autant un usage plus hétérogène bénéficie à plein du concept “cloud”
  • Evernote et 1Password sont de parfaits liens vers mon Mac, puisque j’utilisais déjà de manière intensive ces applications là
  • Wikipanion est un client de très bonne qualité pour consulter Wikipedia. Je n’ai jamais vraiment accroché au concept de QWiki en revanche : très beau, mais pas très pratique… et surtout trop fragile d’un point de vue de la qualité des informations
  • iFon.fr est un très bon site d’information, en particulier pour se tenir au courant des promos sur l’AppStore
  • AlloCiné est un très bon exemple d’appli qui surpasse sans problème l’équivalent disponible sur son micro ordinateur
  • MultiPoste est un bon outil pour recevoir la TV n’importe où chez soi lorsqu’on est abonné Free. J’ai en revanche été super déçu par l’appli officielle accompagnant la FreeBox Revolution : il y a encore du boulot !
  • WeatherProHD est un substitut complet à l’absence d’appli météo en standard
  • GarageBand est une cour de récré très bien faite !
  • Enfin, Catch The Mouse est l’appli officiellement préférée de mon chat 😉

P.S. : choix de l’iPad

Comme je le disais, j’ai pris l’iPad bas de gamme, avec 16Go d’espace disque et pas de 3G. Pour ce dernier point, je n’ai pas vraiment vocation à avoir un usage nomade (et, au pire, je peux toujours utiliser l’iPhone en roaming) ; en revanche, je peux au bout de 3 jours témoigner : 16Go, c’est très très vite rempli ! Autant mon iPhone semble démesuré avec ses 32Go, autant je vais me sentir très vite à l’étroit avec seulement 16Go. Il va falloir faire du tri !

Questions fréquentes à la veille de la WWDC…

Comme chaque année, Apple fait l’événement en Juin via sa conférences pour développeurs, la maintenant incontournable WWDC… Cette fois ci n’est pas tout à fait comme les autres, cela vaut le coup de se poser quelques questions avant de suivre tout ça attentivement…

Steve Jobs, il est malade ou pas ?

Un communiqué de presse avait annoncé en début d’année un congé maladie illimité pour Steve Jobs, sans donner plus de précisions sur sa maladie. A l’époque, les commentaires étaient plus que pessimistes, on a même vu passer des rumeurs soit disant bien informées d’une mort imminente… Or, Jobs est apparu depuis en Mars, pour le lancement de l’iPad 2, et a été très officiellement annoncé comme étant l’animateur de cette keynote à venir. Même s’il est difficile de supposer que tout ceci était bien calculé, on peut imaginer que le plan de comm’ joue pas mal sur le “soufflage du chaud et du froid”, pour faire accepter, petit à petit, le retrait de l’opérationnel d’iPapy, tout en distillant le message rassurant qu’il garde un oeil très attentif sur les affaires en cours.

Certains articles récents ont d’ailleurs mis en avant le “staff Apple”, pour communiquer sur ce qui est certainement une réalité : si Jobs donne les grandes orientations, la “vision”, on sait maintenant que la boutique tourne très bien sans lui, en gardant les critères de qualité et de créativité qu’on accorde à la firme.

En quoi l’événement est important ?

Apple communique peu, et chacune de ses présentations est attendue par les fanboys mais aussi par tous les autres, car Apple “donne le ton” pour une bonne partie de l’activité numérique : le monde de la musique, de la téléphonie, et d’une manière plus générale de l’informatique, est aujourd’hui très (trop ?) influencée par les humeurs de Jobs et de ses équipes.

Or, Apple a encore moins communiqué que d’habitude cette année : un seul special event, en Mars, pour un seul produit, l’iPad2, qui était tout sauf une surprise. D’autres produits ont été bien sûr lancés, mais en catimini, et en général avec une importance moindre (à l’exception de Final Cut, qui a eu droit à sa keynote-teasing). En d’autres termes : soit Apple en garde largement sous le coude pour une deuxième partie d’année feu d’artifice, soit ils sont sacrément à la bourre sur leurs plannings !

Au programme ce soir

C’est la principale originalité de cette keynote : pour la première fois, Apple a annoncé le programme :

  • Mac OS X Lion
  • iOS 5
  • iCloud

La raison de cette pré-annonce est sans doute très pratique : si le timing était respecté, on aurait dû voir le nouvel iPhone lors de cette WWDC (ce fût le cas les 3 précédentes années). On sait par des sources diverses que ce ne sera pas le cas (Apple va certainement “recycler” l’event de Septembre consacré aux iPod pour y annoncer le prochain iPhone), cette annonce est un moyen de ne décevoir personne et d’éviter toute mauvaise surprise : il faut donc en priorité lire ce qui n’est pas annoncé, pas ce qui l’est !

Et concrètement ?

Si Lion est déjà bien connu (on s’attend a une commercialisation imminente, sur la base des versions de tests, très stables, diffusées aux développeurs depuis déjà quelques temps), les deux autres points sont pour l’instant entourés de mystère : on ne sait pas vraiment de quoi sera fait iOS 5, et encore moins d’iCloud, qui est une complète nouveauté (bien que largement attendue  depuis que l’on sait qu’Apple a largement investi dans un datacenter géant).

Certains semblent déjà sûrs qu’iCloud sera un concurrent aux offres de Google et d’Amazon concernant la musique. Mais dans les faits, on ne sait absolument pas si l’offre sera consacrée au catalogue musical de la firme. On sait bien sur qu’iTunes est sur un modèle vieillissant, mais, si l’annonce est réellement d’importance, on a un peu de mal à imaginer qu’elle se limite à l’univers, aujourd’hui peu mis en avant, de la musique.

Quoi qu’il arrive, on se retrouve demain pour analyser tout ça ! 🙂