Google Instant : technologie au service de l'ergonomie - JD and Co

Google Instant : technologie au service de l’ergonomie

La nouveauté annoncée par Google aujourd’hui, c’est Google Instant : une révolution qui apparaîtra douce pour la plupart des utilisateurs, mais qui est un véritable tour de force technologique !

Au commencement, la page d’accueil de Google était très épurée, et ne servait qu’à saisir rapidement quelques mots-clés, avant de valider et d’afficher une seconde page listant les résultats de la recherche. Du grand classique, tel que dicté par les limitations du protocole HTTP : chaque interaction avec le serveur doit se concrétiser par un changement de page.

L’arrivée d’Ajax et de tout un tas d’usages plus ou moins maîtrisés de Javascript a amené une grande évolution : la possibilité, dans un champ de recherche, d’afficher des suggestions avant de valider sa saisie. Bien pratique pour éviter des fautes d’orthographe, ou élargir son horizon de recherche lorsque l’on utilise des mots-clés flous. Egalement une belle source d’amusement pour ceux qui cherchaient des suggestions drôles !

Google Instant représente l’étape suivante dans cet accompagnement de l’utilisateur Google : cette fois-ci, au lieu d’afficher des suggestions pour aider à l’affichage pertinent de la page de résultat, Google affiche directement… la page de résultats ! qui évolue donc au fur et à mesure de sa frappe au clavier.

Techniquement, c’est un réel exploit : on était encore à s’étonner de la réactivité de Google, qui affichait très rapidement sa page de résultats, on a maintenant autant de pages de résultats que de caractères frappés au clavier dans le champ de recherche ! Une montée en charge maîtrisée admirablement, d’autant plus que la vitesse d’affichage est toujours fulgurante.

Mais c’est sur la maîtrise de Javascript et la fluidité et le naturel de l’interface que le résultat est le plus intéressant :

  • La page d’accueil se transforme d’une manière très fluide en page de résultats
  • Le texte le plus prévisible s’affiche en gris clair à la suite de sa saisie
  • Le bouton “I’m feeling lucky”, loin de disparaître, se retrouve à la suite de chacune des suggestions

Les concepteurs de l’interface sont même allés jusqu’à conserver le bouton Rechercher, qui a un double usage :

  • Il rassure les utilisateurs les plus débutants
  • Il permet de valider sa saisie “stricte”, sans tenir compte d’aucune suggestion (c’est souvent le reproche que l’on fait à ces moteurs de suggestions)

Vous l’avez compris, c’est donc un résultat proche de la perfection que nous offre là Google, aussi bien techniquement qu’ergonomiquement.

Vers des interfaces plus fluides

Ce blog parle beaucoup de TV interactive, et Google Instant montre la voie vers des interfaces parfaitement adaptées à ce média : on est ici très très loin du “diktat” de HTTP qui imposait un découpage en pages. Ce sentiment d’interactivité rend les interfaces web beaucoup plus matures pour d’autres médias…dont la TV.

En bonus, la saisie d’une recherche Google va donc désormais, la plupart du temps, économiser un clic (celui sur le bouton “Rechercher”). Petit détail certes, mais qui a son importance lorsqu’on utilise un périphérique d’entrée aussi frustre qu’une télécommande, ou qu’une tablette tactile !

La fin du référencement ?

Certains se sont jetés tête la première dans un certain catastrophisme à l’issue de cette présentation, prédisant la fin du SEO. Je suis loin d’être expert en la matière, mais le ressenti avec un regard extérieur amène plusieurs réflexions, bien moins pessimistes :

  • Google ne fait ici qu’optimiser sa mission de mise en avant de liens : au lieu d’afficher une page de résultats, elle va vous en afficher autant qu’il y a de lettres dans votre recherche ! Certaines apparaîtront furtivement, mais elles seront là, sous l’oeil de l’utilisateur. Et qui dit page de résultats…dit affichage de liens publicitaires !
  • La recherche contextuelle va effectivement orienter le comportement de l’utilisateur. Mais, fondamentalement, un site bien positionné le restera, la pertinence seule évoluera. Encore une fois, je suis loin d’être expert en la matière, mais un simple raisonnement de “bon sens” laisse à penser que le résultat risque d’être un trafic peut être moins important…mais plus qualifié, et avec des perspectives de taux de rebonds meilleurs. Est-ce un mal ? Sans doute pas, sauf à se droguer aux chiffres bruts de fréquentation qui ne veulent pas dire grand chose lorsqu’on recherche au final des lecteurs attentifs et actifs, ou des clients prêts à acheter son produit.
  • Enfin, les SEO vendant une “première position” ou une “première page Google” vont effectivement avoir du mal à maintenir tel quel leur discours. Là aussi, réviser ses stratégies d’objectifs SEO sera sans doute une bonne chose, même si je souhaite bon courage avec certains clients…
  • Ce nouvel usage va également remettre en avant les mots clés extrêmement simples puisqu’il “arrête” rapidement l’utilisateur en lui proposant le résultat avant même la fin de sa saisie ; pour reprendre l’exemple de ma copie d’écran ci-dessus, il n’y a plus vraiment d’intérêt à se positionner sur “clermont-ferrand”, puisque les utilisateurs vont taper “cler” qui se transformera en “clermont” par défaut. On va donc avoir dans les jours à venir une vraie bataille pour se positionner vers le mot clé suggéré par Google (et qui est souvent le plus simple). Autant pour ceux qui cherchaient des combinaisons très complexes de mots pour bien se placer sur un “marché de niche” sur Google.

Sérendipité

On le vit tous dans notre quotidien d’Internaute : on commence par chercher un truc, puis on aboutit sur tout autre chose. C’est souvent chronophage, mais c’est aussi, avec un peu de discipline, ce qui fait la vraie richesse du Net, comparé à la lecture plus linéaire d’un ouvrage ou d’une documentation. Celui qui veut vraiment trouver quelque chose le trouvera, les autres s’enrichiront d’informations pas toujours attendues. Cette richesse, cette sérendipité (pour utiliser des mots compliqués à la mode), c’est toute la recette de l’addiction à Internet. Et Google ne fait finalement que s’y adapter.

Vous l’avez compris, pour moi Google Instant est un réel grand progrès, qui paraîtra vite inaperçu tellement il va rentrer rapidement dans nos habitudes. En tant qu’utilisateur, il me manque toutefois aujourd’hui un élément majeur : l’intégration aux navigateurs ! Je n’utilise en effet jamais la page d’accueil Google… Chrome devrait en toute logique suivre rapidement le mouvement, en espérant que les autres ne trainent pas !

En attendant, longue vie à Google Instant !

6 réflexions au sujet de “Google Instant : technologie au service de l’ergonomie”

  1. Le référencement meurt tous les ans dès qu’un changement important est fait chez Google d’après la sphère du web.
    Mais le SEO ne meurt pas, il s’adapte et évolue !

    Justement Matt Cutts disait sur Twitter hier soir :
    “Oy. Instant != death of SEO. SEO has change as a core part, and a good SEO recognizes, adapts, even flourishes with change.”

  2. Cette fonction va changer la méthode recherche et le défi va être d’apparaître sur le premier mot saisi ou le deuxième et cela dans les trois premiers résultats. Tu imagines que j’ai fait la même recherche que toi sur Clermont et que tout l’art pour moi serait d’apparaître là dans le top 3

  3. J’aime beaucoup Google non par fanatisme (je ne suis pas fan boy) mais parce que c’est une des rares boites IT à vraiment innover (et à le montrer).
    J’aime également tout ce qui peut améliorer l’ergonomie utilisateur et dans ce sens, Instant est un plus.
    Maintenant, pour garder mon esprit critique, je ferai deux remarques négatives que d’autres pourront probablement nuancer :
    1) Pour l’instant, ne fonctionne qu’en mode connecté ! Et si c’est un plus pour la personnalisation des résultats, question anonymat, les “paranos” passeront par la case “désactivé” (heureusement, c’est possible)
    2) En ces temps de Green IT, on repassera également. En tant que développeur Web, je pense à toutes ces requêtes HTTP en plus que cela va générer ! (Mais bon, les gentils Googlers font tourner leur éoliennes, installent des panneaux solaires, et font tondre les pelouses de Montain View par des moutons donc je pense qu’ils ont du y penser …)

Laisser un commentaire