Un peu plus sur Google TV - JD and Co

Un peu plus sur Google TV

Après l’effet d’annonce à Google I/O, on en sait maintenant un peu plus sur Google TV, grâce à une vidéo qui montre une bonne partie de l’interface utilisateur de ce futur joujou. Des images mieux que des mots, regardez : (en anglais, désolé !)

Quelques réflexions en vrac qui me sont venues après avoir regardé ce court documentaire :

  • Rien n’est montré sur le périphérique d’entrée, mais il semblerait que la voie choisie soit très “textuelle” (un bandeau horizontal disponible en permanence en haut de l’écran permet de saisir une requête de recherche comme si vous étiez sur Google) : il faut donc imaginer l’utilisation d’un clavier sans fil, et puisque Logitech est de la partie, on peut imaginer la conception d’un périphérique “sur mesure”
  • Une des bases de la partie applicative est bien sur un AppStore, qui se base sur celui déjà existant d’Android
  • Et surtout, ce qui était ma principale inconnue : GoogleTV interagit avec les flux broadcastés (les “chaînes” de TV, en d’autres termes !) et peut vous permettre de consulter un programme TV, de lancer un enregistrement, de le planifier, etc…

Cette vidéo étant très “grand public”, on n’en sait pas beaucoup plus sur la base technique de l’engin. Il semblerait que le système ne se substitue pas à votre décodeur numérique classique, mais se positionne “par dessus” :

  • L’interface utilisateur de GoogleTV semble s’incruster par dessus l’image TV diffusée
  • Les applis Google peuvent de toute évidence interagir avec le décodeur , par exemple pour demander un changement de chaîne.

Si c’est cette voie qui est choisie, de “cascade” entre le décodeur TV et la GoogleTV, elle a un gros avantage, et un gros inconvénient :

  • L’avantage, c’est que la “box” GoogleTV n’a pas à se soucier de s’adapter à votre mode de réception (satellite, câble…) comme une TiVo doit le faire, par exemple
  • L’inconvénient, c’est que le système implique que votre récepteur soit capable de recevoir des ordres de la GoogleTV (comme la demande de changement de chaîne). Avec une FreeBox, par exemple, c’est imaginable par le fait que Free propose une API complète. Mais avec d’autres systèmes plus fermés, je ne vois pas trop comment cela peut fonctionner.

Google risque d’attendre que les “box” des opérateurs deviennent compatible avec leur système. Pour que les opérateurs fassent cet effort, il va falloir que GoogleTV s’impose et soit un gros succès. Mais pour que GoogleTV soit un gros succès, il faut que les box soient compatibles… L’éternelle histoire de la poule et de l’oeuf

L’autre solution possible est celle de l’intégration directe au téléviseur : les choses deviennent ainsi beaucoup plus simples, à la fois physiquement, puisqu’il n’y a plus besoin de boîtier additionnel, et techniquement, puisque l’interaction entre flux TV et GoogleTV devient beaucoup plus limpide. Le deal avec Sony est donc déterminant dans cette histoire. Mais Sony est loin d’être le seul constructeur…

Bref, beaucoup de points d’interrogations, mais un produit, qui, s’il s’impose, risque de changer beaucoup de choses : que ça soit en terme d’interactivité, de gestion de ses programmes, de T-Commerce (l’e-commerce sur sa TV), les perspectives sont immenses !

J’ai toujours eu tendance à chercher à minimiser l’impact d’univers tels que les blogs ou Twitter, car ils ne concernent finalement que peu de gens, des “happy few” en quelque sorte. L’arrivée de réseaux sociaux massifs de type Facebook avait déjà tendance à changer la donne, de par leur diffusion. Mais là, c’est carrément la majorité des utilisateurs qui est visée, en s’attaquant à l’objet de plus grande diffusion : le téléviseur. Il est bien trop tôt pour dire si GoogleTV sera un succès ou retombera comme un soufflet “à la Google Wave”. Mais si un acteur aussi important cherche à conquérir ce marché, il risque fort de s’en donner les moyens… A suivre cet automne, date annoncée de sortie.

Update:  on en sait un tout petit peu plus sur le périphérique d’entrée de la Google TV. Comme prévu, il s’agira d’un clavier simplifié, avec des fonctions de navigations :

All input devices for Google TV will have QWERTY keyboards, but users will often navigate using a directional pad. Like remote controls, these limit the navigation model to up, down, left, right, and enter.

6 réflexions au sujet de “Un peu plus sur Google TV”

  1. “Dessus […] tout en pouvant interagir avec” ? C’est un peu flou. héhé

    GG à l’air de vouloir devancer tout le monde en rendant sa boite compatible avec tout. Et même si ce n’est pas le cas au tout départ, à mon avis, le simple effet d’annonce leur permettra de passer.

Laisser un commentaire