Coaching, conseil, audit et les autres - JD and Co

Coaching, conseil, audit et les autres

J’ai envie aujourd’hui de vous parler de coaching
Il faut bien admettre que le mot est à la mode en ce moment. Cependant comme beaucoup de chose dans l’air du temps, il est très difficile de donner une définition du terme.
En effet, conseil, coaching, audit, analyse psycho ….. finalement, qu’est ce qui déférencie tous ces termes.
Après avoir pas mal réfléchi à la question, il me semble que cette diférenciation se fait dans l’action même :
– le conseil à mon sens et le fait de pouvoir accompagner “un client ” (au sens large) dans et sur son métier ; une place importante est reservée à l’écoute et à la facilité du “conseilleur” à se mettre à la place du client
– l’audit est plus connu et borné : il s’agit d’établir une photo de la situation du client étudié afin de mettre en place des solutions ; l’audit respecte généralement un schéma d’analyse précis
– l’analyse psychologique : elle se positionne dans la “pourquoi ?” ; pourquoi ce client arrive t-il aujourd’hui à cette situation “d’echec” ? `
– le coaching : en fait, il est à mon sens ce que les autres termes ne sont pas. Voici MA définition :
le coaching est la manière d’accompagner et de suivre un client en lui apportant des solutions à ces problèmes basées sur une expérience et en se positionnant comme l’élément à suivre pour le chef d’entreprise. Il y a donc bien transmission du pouvoir sur la période de coaching. L’idée est de faire prendre conscience au chef d’entreprise des léviers à activer pour solutionner sa situation
Le meilleur exemple que j’ai trouvé de coaching est une émission de tv diffusée sur W9 :
“Cauchemar en cuisine” on l’on suit Gordon RAMSAY (un grand chef anglais) coacher des restaurants au bord de la faillite
un lien du dernière épisode : http://www.w9replay.fr/#/emissions/cauchemar-en-cuisine/5190

Il faut bien admettre que le mot est à la mode en ce moment. Cependant comme beaucoup de chose dans l’air du temps, il est très difficile de donner une définition précise du terme.

En effet, conseil, coaching, audit, analyse psycho ….. finalement, qu’est ce qui déférencie tous ces termes.

Après avoir pas mal réfléchi à la question, il me semble que cette différenciation se fait dans l’action même :

  • le conseil à mon sens et le fait de pouvoir accompagner “un client ” (au sens large) dans et sur son métier ; une place importante est reservée à l’écoute et à la facilité du “conseil” à se mettre à la place du client
  • l’audit est plus connu et borné : il s’agit d’établir une photo de la situation du client étudié afin de mettre en place des solutions ; l’audit respecte généralement un schéma d’analyse précis
  • l’analyse psychologique : elle se positionne dans la “pourquoi ?” ; pourquoi ce client arrive t-il aujourd’hui à cette situation “d’echec” ? `
  • le coaching : en fait, il est à mon sens ce que les autres termes ne sont pas. Voici MA définition :

le coaching est la manière d’accompagner et de suivre un client en lui apportant des solutions à ces problèmes basées sur une expérience et en se positionnant comme l’élément à “suivre”. Il y a donc bien transmission du pouvoir sur la période de coaching. L’idée est de faire prendre conscience au chef d’entreprise des leviers à activer pour solutionner sa situation

Le meilleur exemple que j’ai trouvé de coaching est une émission de tv diffusée sur W9 :

“Cauchemar en cuisine” on l’on suit Gordon RAMSAY (un grand chef anglais) coacher des restaurants au bord de la faillite

un lien du dernier épisode.

2 réflexions au sujet de “Coaching, conseil, audit et les autres”

  1. Bonjour,
    Je voudrais ajouter une précision importante concernant votre définition du coaching à savoir que le coach n’apporte aucune de ses solutions au coaché. C’est le consultant ou l’auditeur qui apporte des solutions toutes faites du fait de son expertise . En coaching, c’est le coaché qui, grâce au questionnement du coach, arrive à trouver SA propore solution. Une des définitions du coaching est : “Le coaching professionnel se définit comme une relation suivie dans une période définie qui permet au client d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans sa vie professionnelle et personnelle. A travers le processus de coaching, le client approfondit ses connaissances et améliore ses performances.” Il n’y a aucune transmission de pouvoir quelconque pendant un coaching. Le coaché a tout le pouvoir en lui et le coach aide le coaché a trouver en lui SES propres ressources et SES propres solutions. Autre précision, on ne s’improvise pas coach. Il y a des formations et c’est un vrai métier. Aujourd’hui, le niveau recquis pour tavailler en tant que coach en entreprise est d’avoir fait une formation spécifique de coaching, d’avoir été formé à certains outils (pnl, systèmique…), d’avoir fait un travail sur soi, de faitre partie d’un association (icf, sfcoach…), d’être certifié, et d’être régulièrement supervisé. A vous de faire le bon tri entre tous ceux qui ses disent coachs.
    Patrick Marchand

  2. Bonjour et merci de votre commentaire

    Je vous rejoins complètement sur le fait qu’on ne s’improvise pas coach. C’est un vrai métier issu des besoins des dirigeants d’aujourd’hui. La remise en cause de soit et de son marché est enfin au centre des préoccupations.
    Concernant votre définition du coaching, elle constitue une vision (proche du conseil) du métier ; je ne pense pas qu’il existe une définition ultime du terme et c’est surement cela qui constitue toute la richesse de ce métier

Laisser un commentaire