Briser l'atom - JD and Co

Briser l’atom

Le format RSS, ou plutôt la façon d’utiliser le RSS, a bien du mal à s’imposer. Pour beaucoup, c’est même le parfait exemple d’une technologie géniale, aux possibilités impressionnantes, mais qui n’a jamais réussi à joindre le fameux camp du “mainstream”, celui qui ouvre les portes de la reconnaissance auprès du grand public.

Autant le RSS fait partie de ma vie “online” au quotidien, autant une large proportion d’internautes n’en utilise jamais, et se portent plutôt bien…

Les raisons compliquant “l’évangélisation” du RSS sont nombreuses, mais, dans les multiples petites complications à l’utilisation de ce standard, je me suis posé la question l’autre jour des flux “Atom”. Atom, c’est un format concurrent de RSS, apportant quelques petites améliorations intéressantes mais pas franchement transcendantes, de mon point de vue.

Or, lorsque je clique sur l’icône “RSS” à côté de l’URL, pour m’abonner à un flux, j’obtiens à chaque fois ou presque un petit menu m’imposant de choisir entre Atom et RSS. Quel intérêt pour l’utilisateur ? D’autant plus que la plupart des “RSS-readers” lisent les deux formats ? N’est ce pas amener une complication inutile pour pas grand chose ? Quel est l’intérêt aujourd’hui de continuer à “porter” les deux standards, alors qu’aucun n’apporte d’intérêt transcendant à l’autre ?

Vous utilisez Atom, de votre côté ? Vous y voyez un avantage particulier ? Ou vous ne verriez aucun inconvénient à ce que vos blogs ne proposent plus ce format ?

5 réflexions au sujet de “Briser l’atom”

  1. Personnellement, je ne connais pas la différence entre les deux !! 🙂
    Je me sers assez peu de flux RSS. Les flux les plus utilisés sont sans doute ceux liés à iTunes. Pour le reste, c’est beaucoup d’outils hétéroclites, la plupart du temps compliqués à utiliser pour l’internaute lambda.

  2. Moi non plus je ne sais pas la différence entre les deux et je n’ai jamais cherché à savoir à vrai dire 🙂
    A chaque fois que ca me propose les deux, je clique sur le premier qui vient sous le souris car j’ai jamais vu la différence entre les deux.

  3. Je ne suis pas trop d’accord avec le fait qu’Atom n’apporte que “quelques petites améliorations intéressantes mais pas franchement transcendantes”.
    Regarde l’extension AtomPub : elle permet, en plus de diffuser du contenu, de gérer/modifier ton contenu.

    Un petit article sur le sujet :
    http://www.clochix.net/post/2009/09/12/Introduction-%C3%A0-Atom-et-AtomPub

    Et un exemple d’application avec wordpress :
    http://codex.wordpress.org/AtomPub

    Je ne trouve pas choquant d’avoir plusieurs formats qui proposent de résoudre une même problématique. Peut-être que l’un d’entre eux prendra le dessus un jour, mais je pense que les deux méritent d’exister pour le moment. Par contre peut-être que des efforts pourraient être faits coté client, pour rendre la chose plus transparente (par exemple une simple préférence qui sélectionne RSS ou ATOM automatiquement lorsque les deux sont disponibles, pour s’abonner à un flux).

  4. J’aurais dit l’inverse. 🙂

    RSS cache en fait 3 formats incompatibles : Rich Site Summary (RSS 0.91), RDF Site Summary (RSS 0.90 et 1.0) et Really Simple Syndication (RSS 2.0) provenant d’organismes différents. Atom est maintenu par l’IETF et apporte des améliorations. Je garderais celui-là.

  5. @fabrice: si j’avais choisi l’autre, j’aurai pas pu faire un titre rigolo à mon article 😉

    sinon, j’espérais bien ce type de réaction, et ça ne m’étonne pas une seconde qu’elles viennent de vous deux, math et fabrice 😉

    je suis content d’avoir au moins appris à quoi pouvait servir Atom 😀 c’est au moins la preuve que même si cette norme en a sous le pied, elle ne fait pas grand chose pour l’expliciter (même l’article de Wikipedia n’en disait pas grand chose).

    autant je suis assez allergique à toute forme de monopole absolu sur le domaine du software, autant lorsque l’on parle de norme, de format, cela me laisse beaucoup plus dubitatif.

    Ma proposition d’oublier Atom n’est peut être pas la bonne, mais l’exemple est très représentatif de plusieurs écueils classiques et qui font que l’histoire se répète inlassablement sans jamais ou presque en tirer de conséquences :
    – il est extrêmement difficile de trouver un compromis suffisamment satisfaisant pour éviter la formation de groupes de travail dissidents se tirant dans les pattes
    – le format le plus connu est rarement le plus performant (remember VHS vs V2000 ya bien longtemps)
    – savoir baisser les bras est quelque chose de difficile, et abandonner une tentative de norme aussi (que ça soit RSS ou Atom !)
    – les fonctions innovantes sont oubliées dans l’histoire, faute de diffusion suffisante, faisant perdre beaucoup d’intéret à la norme “innovante” (s’il ne restait plus qu’Atom, aucun doute que les fonctions de gestion/modificaiton des données seraient implémentées en standard dans WordPress, et donc seraient devenues populaires)
    – le tout se fait au détriment finalement de l’utilisateur final, qui se retrouve un peu perdu au milieu de cette gueguerre qu’il ne comprend pas

    meme si l’on n’y peut pas grand chose, c’est à méditer !

Laisser un commentaire