Partage de connaissance - JD and Co

Partage de connaissance

Le gros buzz du jour, c’est bien sûr Knol, l’annonce de Google. (entre parenthèse, étonnante stratégie de lancer des concepts par des effets d’annonce, puis de voir les réactions alors que le logiciel n’est encore qu’en plein développement).

Je pourrais vous faire un résumé de ce qui est annoncé, mais le blog d’Affordance le fait bien mieux que moi (merci à lui, donc 🙂 ). Je me contenterai de souligner le côté “monetization” de la chose : chaque article publié, chaque “knol” pourra être associé à des adsense, dont une partie sera reversée à l’auteur de l’article. C’est toute la force de Google de pouvoir offrir une solution cohérente dans ce domaine, et c’est certainement la seule solution viable pour attirer la signature d’experts compétents dans chacun des domaines.

Mais cette façon de procéder me dérange un peu, quelque part. On reproche à Wikipedia ses dérives orchestrées par certains rédacteurs, sur certaines fiches en particulier, mais que penser d’une démarche rédactionnelle….où l’on risque d’avoir en idée derrière la tête un côté “populiste”, où plus l’on est lu, plus on a des chances d’être rénuméré considérablement. C’est bien sûr la même démarche lorsqu’on écrit un blog incluant des balises adsense (comme le mien, d’ailleurs), mais un blog n’a pas d’autre ambition que de véhiculer une “voix” personnelle, alors qu’une encyclopédie a une démarche plus…universelle, où un article intéressant 10 personnes doit avoir le même poids, si la richesse du sujet l’exige, que s’il en intéresse 10 000. Même si je ne doute pas du côté désintéressé de beaucoup, et Wikipedia en est la preuve, j’ai un peu peur de la dictature de l’audience appliquée à une encyclopédie. Difficile de ne pas résister à la tentation de faire la priorité aux sujets les plus courus (et vive la fiche de 10 pages sur Paris Hilton !), ou d’orienter son “papier” pour qu’il soit plus polémique ou plus attractif artificiellement.

C’est d’ailleurs pour ça que Knol se présente d’emblée comme une encyclopédie populiste et populaire. Maintenant, wait and see, puisque Knol ne sortira que l’an prochain !

Laisser un commentaire